Nouvelles & Blog.

BLOG POSTS

PDRA G-03 | Inspections Linéaires Sans Observateurs

Table des matières

Le PDRA G-03 a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en rĂ©ponse Ă  la demande des pays pour faciliter la rĂ©daction d’autorisations opĂ©rationnelles pour le dĂ©veloppement de vols de surveillance et d’inspection automatisĂ©s et routiniers des infrastructures et des installations, dans des conditions de vol BVLOS.

Comme les vols sont effectuĂ©s près de ces infrastructures et Ă  basse altitude, les avions pilotĂ©s ne peuvent pas voler et l’espace aĂ©rien dans lequel ils ont l’intention de voler est qualifiĂ© de « atypique« . Pour que le vol soit considĂ©rĂ© comme un espace aĂ©rien atypique, il doit ĂŞtre effectuĂ© Ă  un maximum de 30 mètres au-dessus de la surface survolĂ©e, ce qui peut ĂŞtre augmentĂ© dans certains cas spĂ©cifiques.

L’espace aĂ©rien classĂ© comme atypique peut ĂŞtre contrĂ´lĂ© ou non contrĂ´lĂ©, oĂą l’autoritĂ© compĂ©tente dĂ©finira les exigences pour sa dĂ©termination et les procĂ©dures de coordination.

Ce type de restriction de l’espace aĂ©rien permet aux opĂ©rateurs d’effectuer des vols en BVLOS et en mode automatisĂ©, suivant un vol programmĂ© dans lequel l’opĂ©rateur n’intervient que lors de la prise de commande de dĂ©collage et dans l’interruption du vol, si nĂ©cessaire.

Caractéristiques du PDRA G-03


Les exigences de vol dans ce scénario sont les suivantes:


  • AĂ©ronefs jusqu’Ă  3 mètres de taille et une Ă©nergie cinĂ©tique maximale de 34 kJ.
  • Vol dans des zones peu peuplĂ©es
  • Vol dans des conditions de VLL (très bas niveau).
  • Vol dans des conditions BVLOS dans la plage de contrĂ´le du lien C2.
  • LimitĂ© aux vols prĂ©programmĂ©s pour Ă©viter le risque de collision avec des obstacles.

Niveau de risque

Classification du risque opérationnel selon la méthodologie SORA:
Final du CRG 3 ARC final ARC-a SAIL II

Exigences au sol


L’opĂ©rateur doit dĂ©terminer une gĂ©ographie de vol qui protège les tiers en dehors du volume opĂ©rationnel. Ainsi:

  • Aile fixe: vous devez utiliser la règle 1:1 pour dĂ©terminer la distance minimale de sĂ©curitĂ© au sol.
  • Aile rotative: dans ce cas, la distance peut ĂŞtre rĂ©duite en appliquant la mĂ©thodologie de calcul balistique.

Exigences aériennes


Les vols peuvent être effectués:

Dans un espace aérien atypique:

  • Ă€ une distance horizontale de 30 mètres des obstacles (par exemple, des arbres, des bâtiments, des tours…)
  • Ă€ une hauteur de 15 mètres de l’obstacle survolĂ© (ou de 30 mètres si l’obstacle mesure moins de 20 mètres de haut).
  • En dehors des:
    • zones connues oĂą ont lieu des atterrissages et des dĂ©collages d’aĂ©ronefs habitĂ©s (par exemple, des hĂ©liports)
    • Zones militaires de vol Ă  basse altitude
    • Trajectoires de vol Ă  basse altitude d’autres types d’aĂ©ronefs pilotĂ©s (par exemple, des montgolfières)
    • dans les zones cĂ´tières oĂą des vols de recherche et de sauvetage ont gĂ©nĂ©ralement lieu
    • Zones oĂą l’on sait que des aĂ©ronefs sans pilote volent (par exemple, des clubs d’avions Ă  modèle rĂ©duit).

Zone Temporairement SĂ©grĂ©guĂ©e (TSA) :  

  • Des vols peuvent ĂŞtre effectuĂ©s dans une Zone Temporairement SĂ©grĂ©guĂ©e. L’ensemble du volume opĂ©rationnel doit ĂŞtre situĂ© dans la TSA.

Formation des pilotes


Afin d’effectuer des vols dans le scĂ©nario PDRA G-03, l’opĂ©rateur doit proposer Ă  l’autoritĂ© nationale de l’aviation un plan de formation qui repose sur des opĂ©rations de catĂ©gorie ouverte avec l’ajout des Ă©lĂ©ments suivants :

  • SĂ©curitĂ© aĂ©rienne
  • RĂ©glementation aĂ©rienne pour la catĂ©gorie spĂ©cifique, SORA et PDRA.
  • Navigation
  • Facteurs humains
  • ProcĂ©dures opĂ©rationnelles
  • Connaissance des aĂ©ronefs
  • MĂ©tĂ©orologie
  • AttĂ©nuation des risques aĂ©riens


En outre, un plan de formation pratique basĂ© sur les caractĂ©ristiques de l’opĂ©ration, qui devrait couvrir :

  • PrĂ©paration des opĂ©rations
  • PrĂ©paration du vol
  • Vol dans des conditions normales
  • Vol dans des conditions anormales
  • Vol en cas d’urgence


Les PDRAs sont beaucoup plus flexibles que les scénarios standard, car ils nous permettent de justifier comment nous répondons aux exigences du scénario. De plus, la liste des scénarios est beaucoup plus longue, ce qui permet le développement de nouvelles activités dans le secteur hautement spécialisées et facilement adaptables à de nouveaux avions et autres technologies.

N’hĂ©sitez pas Ă  commencer votre voyage pour voler dans ces scĂ©narios !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.